Premier vide-grenier à Megève

La commune de Megève a inauguré le 14 septembre une manifestation tout à fait originale : un vide-grenier !

P1100559

Ce jour-là nous donnons donc rendez-vous à nos amis de Rome dans les ruelles du village pour le plus grand « plaisir » du Loup !

Jean et Wladimir n’ayant aucune envie d’acheter quoi que se soit, prennent tranquillement un café sur une terrasse ensoleillée, pendant que Monique et moi, bras dessus bras dessous, dévalisons.

P1100560

Je suis très surprise, je m’attendais à une débauche d’objets de luxe à prix très élevés. Force m’est de reconnaître que les Mégevans ont bien joué le jeu. Les prix sont plus qu’abordables, ils poussent même à la consommation ! Allez expliquer cela au Loup:-) Je suis enchantée : un magnifique pull Gérard Darel à 2 €, un sac Prada : 10 €, j’ai eu l’audace de demander si c’était un vrai!!!, j’ai eu droit à regard condescendant et une réponse laconique : évidemment !

Bref, une merveille ! La date est donc bien inscrite sur nos agendas et rendez-vous est pris pour l’année prochaine:-)

Châle

Elle l’a regardé longtemps, sans le déplier, a vu que j’attendais qu’elle le lâche, malgré mon air détaché…

Elle a regardé d’autres vêtements, en tenant toujours l’objet de mes désirs. Je la surveille du coin de l’œil.

Enfin elle le repose.

Mine de rien je le prends tranquillement. Ses couleurs m’émerveillent, son étiquette indiquant 65% cachemire et 35% soie me ravisse. J’en cherche le prix, en vain. Je le déplie complètement et là me saute aux yeux LA marque : Hermès Paris !

P1080482

Je le replie, comme il était, et me dirige vers la caisse.

La dame le regarde, ne trouve pas le prix non plus et royale m’annonce : CHF 8.-

P1080481

Je ferai plus tard un don à Emmaüs.

Ma marotte !

Je suis ravie, nous sommes allés à Uvrier pour le plus grand vide-grenier valaisan (faut dire qu’il est à peu près le seul :mrgreen: )

Le Loup a une sainte horreur des vide-greniers. Il me suit pour me faire plaisir, mais on peut lire sur sa face que franchement….passer autant de temps à ça…..

Moi, j’adore ! Je dois tenir ce goût de mon père, qui aimait faire les marchés aux puces et ramenait régulièrement des tonnes de bouquins à la maison. Je fais pareil !

Les vêtements m’attirent également. Une amie très chère m’a initiée aux magasins de seconde-main, donné les bonnes adresses sur Genève et de là j’ai élargi aux vide-greniers. De toute façon je n’achète qu’en période de soldes (à savoir au moins 50% moins cher) ma façon à moi de moins consommer. Et je trouve des tas de trucs épatants, sacs, vestes, pulls, parfois pantalons.

De passage à Chamonix, mon Loup donnant un cours d’alpinisme, je l’ai abandonné avec ses copains et ai fureté pour mon compte. Il régnait une chaleur d’enfer !

Je tombe en arrêt devant une veste en cuir. Je sais qu’elle m’ira. En plus elle est déjà patinée exactement comme j’aime. Le prix : 10 €. Pour le sport, j’en propose : 8.  La dame est inflexible, c’est : 10 € ! C’est une belle veste, de marque, et blabla et blabla…. Comme j’en ai vraiment envie, je la prends, la ramène à Genève et l’oublie durant la canicule.

Des jours plus froids et venteux arrivant, je la mets,  plonge les mains dans les poches, et….. découvre : 2 €, oubliés par la dame de Chamonix !!!!