Orta – 25.10.2014

Vif-Argent, notre camping-car, ayant été mis en hibernation, nous reprenons Chloro pour une petite escapade italienne dans le Piémont. Direction le lac d’Orta. J’ai une habitude que j’aime bien : boire un petit café italien le plus vite possible après avoir passé la frontière. Je ne suis pas fan du breuvage de George Clooney, je le trouve trop acide,  mais un ristretto italien alors là….  Nous nous régalerons par la même occasion de petits gâteaux tout à fait délicieux.

C’est une route que je devrais connaître par cœur, j’y suis allée si souvent et pourtant entre leur voie rapide et les petites routes, nous passons de l’une aux autres sans bon sens ! J’ai été capable de nous perdre à Omegna (usine Alessi, vaut le détour), une petite ville à traverser. Nous avons dû rebrousser chemin…….Suis maudite sur ce bout-de-route-là !

Nous arrivons à Orta, l’hôtel la Bussola est ouvert. Nous obtenons la dernière chambre. C’est hyper bruyant et on se demande si on a eu tant de chance que ça. Nous avons débarqué en plein banquet de mariage…. Tout ira bien. Ce sera calme, la chambre est grande, confortable et il y a un parking. En Italie, on préfère… Et nous sommes très proche du centre historique.

C’est hors période de vacances et le lieu n’est fréquenté que par les Italiens. J’adore !! Il y a peu de monde et nous déambulons dans les ruelles

jusqu’à l’épicerie, il « BuonGustato », où Giovanni, qui parle un excellent français, nous expliquera et fera déguster des vinaigres balsamiques, une merveille ! Puis goûter de la liqueur d’amande, la vraie, pas celle de Saronno ! Savoureuse ! Quand il voudra passer aux huiles d’olive nous crierons grâce. On va être malades ! Nous parlerons longuement avec lui de la situation économique de l’Italie, nous racontera ses problèmes financiers, salariaux, familiaux.

P1100761Cela ne nous ennuie pas du tout, nous le connaissons bien Giovanni, nous allons le voir à chacun de nos passages. Il nous indique un endroit où prendre l’apéritif : à l’Osteria al Boeuc et un autre pour manger : chez Olina.

P1100762L’Osteria al Boeuc est un endroit tout petit, sympa, chaleureux, très fréquenté. Vaut le détour !

Chez Olina, nous sommes les premiers, nous avons le choix des places. Marrant comme tout cet endroit : design et chaleureux !

P1100804L’accueil est agréable.  On nous amène tout de suite quelque chose à boire de  délicieux. Je n’en sens pas l’alcool et le bois rapidement. J’ai très vite un regard de souris empoisonnée ! Nous y mangerons délicieusement. Les tables sont très frileuses et portent toutes des chaussettes !

P1100809Un détour par les toilettes ne vous laissera pas de glace, Messieurs 🙂

P1100815Avons extrêmement bien dormi. Petit déjeuner très copieux pris, déambulons dans les rues. Une boutique attire mon attention.

Il ne fait pas très chaud, nous nous installons pour déguster un verre de vin à la terrasse de l’Hôtel San Rocco, ancien monastère rénové du XVIe siècle

(très fréquentée également par les canards) avec vue imprenable sur l’île San Giulio. Finalement ce sera un Prosecco qui sera dégusté !

Le soleil arrive doucement et l’envie me prend de faire découvrir le Mottarone à mon Loup. C’est LA montagne où les Italiens vont se balader le dimanche, à 1492 mètres d’altitude et situé entre le lac Majeur et le lac d’Orta. L’accès en est tortueux, avec de gros rochers, il n’y a pas un chat. On dirait le Mont Ventoux, c’est tout pelé. Très sauvage. C’est bien équipé en pistes de ski, il y a même une « noire ». Une Cabane du Club Alpin Italien et quelques itinéraires qui donnent envie d’y séjourner

La descente s’effectue par Stresa. A faire absolument hors saison ! C’est juste magnifique !

J’ai le cœur un peu serré envoyant ce qu’est devenue l’Italie : partout on voit des maisons à vendre, des petits palais, même au bord du lac Majeur ou du lac d’Orta.

Beaucoup de maisons à l’abandon, d’usines qui n’ont pas vraiment l’air de fonctionner. Les gens ont peu d’argent et cela se ressent. Soit ils travaillent mais sont tellement peu payés qu’ils font des heures de présence. La voie rapide par laquelle nous sommes venus et qui mène à Milan est en mauvais état et n’est pas entretenue. Je suis très triste de voir ça.

La conduite italienne est toujours sportive et parfois dangereuse. La double ligne continue n’est pas un problème pour eux. Il y a des gens en face : pas grave 🙁

Plus nous approcherons du Valais, plus il fera beau et chaud.  C’est un comble…

Le Grand Chalet Favre

J’ai envie de vous faire rêver….

Il y a maintenant un peu plus d’un an nous fêtions l’ouverture d’un nouvel hôtel à St-Luc : Le Grand Chalet Favre, anciennement la Pension Favre. Il a été repris par des hôteliers ayant déjà pignon sur rue dans le village, les Buchs, heureux possesseurs de l’Hôtel historique de St-Luc : le Bella Tola.

Il y avait énormément de restauration à faire, ils ont travaillé sans relâche et le résultat a été magnifique. Je vous laisse juges :

Le salon où il fait bon se détendre après une journée de ski :

P1050356

Les chambres meublées avec énormément de goût, dans un style montagnard, chacune différente : P1050342

P1050339

P1050343

P1050347

P1050350

P1050354

Nous y avions passé une soirée extraordinaire, retrouvant nos amis du village autour d’un somptueux buffet dans une ambiance bon-enfant.

Dans laquelle aimeriez-vous passer une nuit en amoureux ?