Clinton – Lundi 30 juillet 2012

L’école a repris sans moi ! Yessss ! J’adore faire l’école buissonnière !
Finalement je n’ai pas super bien dormi, j’étais trop d’humeur rigolarde…J’ai encore dit quelques bêtises hier soir….
Ce matin pour prendre ma douche il a bien fallu que j’aille chez les hommes. Le Loup m’y a accompagné, parce qu’une femme dans les douches des hommes en Amérique du nord, ça ne se fait pas.
Ensuite re-lessive parce qu’hier soir énervée, j’ai mis mes habits dans la poubelle, plutôt que dans le sac à linge sale qui sont très similaires : Des sacs de supermarchés.
Dans les mauvaises nouvelles :
         Les vacances passent trop vite et c’est bientôt fini
         Il ne reste plus que trois jours avant le vol pour Genève
         J’ai grossi…
         Pas le Loup et ça m’énerve…
Dans  les bonnes nouvelles :
         Maman va bien et est chez mon frère et ma belle-sœur
         Chanel va mieux aussi depuis qu’il fait moins chaud, mange de nouveau et ronronne+++. Avons pensé lui faire prendre des cours de « ronrons canadiens » (vous vous souvenez du chat noir-blanc à Wells !), nous avons trouvé cela très joli. Faudra que je me renseigne pour une école…
         On est toujours très amoureux Loup et moi
         Notre camping de ce soir est superbe et tranquille, l’accueil y a été très chaleureux
         Il reste tout de même encore trois jours avant de décoller
         Roots et Gap ont un magasin à Whistler
         C’est notre prochaine étape !
Nous avons vraiment tracé la route, vu le Visitor Centre de Williams Lake, de beaux paysages 
et vu quelques biches dans des marécages, il y en a beaucoup (de marécages, plus que de biches). A se demander comment ils font tenir leurs maisons. D’ailleurs c’est de nouveau plus sauvage, avons passé deux cols. Les moustiques ne sont pas montagnards, il n’y en a aucun.
Ca fait drôle de voir des vaches brouter sous des épinettes.
Avons croisé sur la route encore de multiples maisons voyageant sur camions, ça doit être leur période de vacances.
Une pause pique-nique a été faite en compagnie de spermophiles….
J’ai eu un monstre coup de blues en réalisant que dans quelques jours nous serions à Genève, quelques larmes aussi.
Et ce soir, comme l’alerte incendie est au plus bas nous pourrons faire du feu et…..un ptit saumon, pommes de terre sous la braise.
Le décompte des saumons sera fait ultérieurement comme l’a réclamé Kitty.
Il fait un vent terrible et en attendant que les pommes de terre soient cuites, nous nous coupons les ongles. Le Loup manque s’entailler tellement il est mort de rire. Tout d’un coup je remarque qu’il n’y a plus personne dehors et je dis au Loup : « Ils ont tous peur d’avoir des rognures dans leur assiette », et le Loup n’en peut plus, parce que c’est probablement vrai. Tout vole…
Le saumon était délicieux, les pommes de terre aussi. C’est drôle quand c’est moi qui les prépare, elles sont excellentes, c’est pourtant pas bien compliqué de les laver et les mettre dans l’alu. Eh, ben Foi de Chaton, les miennes sont moelleuses. Celles qu’on achète cher, ils ont beau les emballer dans de l’alu doré, c’est pas pareil !
Je vous quitte, je vais prendre ma douche….A très vite…bisoux.

Veille du départ

Nous sommes à la veille du départ. Les sacs sont faits, nous avons finalement tous nos billets, le voucher définitif pour le motorhome étant enfin arrivé.
Nous sommes heureux de partir, nous en avons besoin et envie.
La joie du départ est atténuée par l’état de santé de Chanel. Une analyse de sang a été faite mercredi dernier et les résultats ne sont pas géniaux, comme le dit avec tact la vétérinaire. Notre belle est maintenant âgée de plus de 17 ans,  a des problèmes rénaux qui s’accentuent de plus en plus. Elle mange peu, boit peu et par cette chaleur se déshydrate. Une perfusion lui a été faite mercredi. Comme elle mange peu, il ne faut lui donner que ce qui lui fait envie. Les blancs de poulets cuisinés par le Loup n’ont plus trouvé grâce aux yeux de notre « gourmette ». Nous les avons donc mangé nous, hier soir au souper….
Durant notre absence, notre voisine et amie Sandra habitera chez nous avec Chanel, nous avons beaucoup de chance.
Nous finissons de tout ranger, prenons l’avion demain à 15h40 et vous retrouverons à Vancouver.