Magnifique cadeau

C’était en janvier, nous ne fêtons plus mon anniversaire.  Je n’ai plus l’âge de souligner ces trucs-là ! Mais mon Loup, toujours attentionné, avait bien préparé son coup.

Sur la table du petit-déjeuner, sous ma serviette, j’ai découvert un CD avec la photo de ma Chanel et un titre : Chanel, ma montagnarde.

C’était un DVD. Nous avions filmé Chanel à St-Luc quand elle vaquait à ses occupations de chat et il avait continué à le faire en douce quand je n’étais pas là.

Il m’en a fait tout le montage, avec une très belle musique, et nous avons pu revoir, réentendre et pleurer ensemble ma Chanel d’amour….

Pipolino

Toujours chez mes amis de palier, il y a le moment merveilleux de quand j’arrive le matin. Daria et Wilfried m’accueillent derrière la porte, et puis très vite se précipitent vers la cuisine, où ils attendent l’ouverture des festivités, traduisez : la gamelle !

Daria et Wilfried-020

Ils me font penser à ces touristes dans les hôtels italiens où il faut patienter devant la porte close de la salle à manger jusqu’à l’heure dite du repas….Et là, c’est un lâcher de lions affamés ! J’avais un peu l’impression de vivre ça avec ces deux chats, quoi qu’ils n’attendaient pas vraiment que j’ouvre la barrière, ils la sautaient élégamment. (La barrière est là, en raison de la chienne, Daphné, qui adore manger, et sinon se précipiterait sur la gamelle des chats et n’en ferait qu’une bouchée).

Daria est très mince, son pelage peut tromper, mais elle est superbe et pourtant mange comme une morfale. La chance de certaines minces…

Wilfried, lui il mange aussi comme un morfale, mais tout lui profite… Donc au régime, Wilfried !

Et là les humains ont inventé un truc inhumain… Le Pipolino. Un tube avec trous, dont on choisit la taille et le nombre, qui laisse tomber négligemment des grains-grains chaque fois que le chat le fait rouler.

Daria et Wilfried-041

Des fois ça se passe tellement bien, que Wilfried avait compris que d’un quart de tour de Pipolino répétés plusieurs fois, il pouvait se rassasier rapidement sans effort.

Les trous et la taille des trous ont donc diminué….

Là où c’est devenu affreux, c’est quand la forme des grains-grains a changé et ne peuvent pas sortir. Ils devenaient dingues de ne pouvoir attraper leur manne quotidienne…Ils faisaient rouler ce truc dans tous les sens, le museau collé au trou, léchouillant la croquette qui sort à peine…

Daria et Wilfried-002

Daria et Wilfried-006

Daria et Wilfried-011

J’essaie à mon tour, sans succès !

Daria et Wilfried-012

Mon cœur de zinzin des chats n’a pas résisté. Je leur ai donné de la nourriture humide dont ils ont raffolé et maintenant…. Nous sommes amis à vie 😀

J’oublie de vous dire que je mets les croquettes sous clé. Un dimanche m’étant levée plus tard, ça ne leur avait visiblement pas convenu. Ils ont réussi à ouvrir le placard, sortir brutalement la boîte de manière à déverser les croquettes et se gaver…. Vous imaginez ma stupéfaction à la vue de ce spectacle dantesque dans la cuisine et au salon deux chats repus, limite écoeurés, avec des ventres bien gonflés….

Daria et Wilfried

Nos amis de palier prenant des vacances sur une île grecque paradisiaque, nous avons la garde de leurs deux chenapans.
La reprise de contact est un peu houleuse, nous n’avons plus nos habitudes. On s’observe de part et d’autre, les pupilles plus ou moins dilatées.

P1060709

 

P1060769

Daria  toujours très «  princesse », se la joue très star : tu peux me caresser seulement quand je le veux. Voilà, c’est MAINTENANT. Parfait, merci, c’est fini ! Et on reste un peu sur sa faim.

 

Quant à Wilfried, il n’était pas content d’être abandonné et me l’a joué « fourbe » : se met sur le dos, présente son ventre, appelle les caresses et dès que je commence d’une main prudente, je me fais «niaquer » joliment. 1-0 pour Wilfried !

P1060703

Cela a duré 2 jours. Puis petit à petit ils sont devenus câlins pour mon plus grand bonheur.
Je suis en manque de chat.
Ils m’attendent derrière la porte et dès que j’en franchis le seuil, me racontent plein d’histoires. Sauf une fois. Que j’ai eu peur ! J’arrive à midi, Daria accourt, mais pas de Wilfried. Je pénètre dans le salon, pas de Wilfried. J’interroge Daria. Elle ne voit pas de quoi je veux parler…. J’arrive sur le balcon. Il fait 36° à l’ombre et le balcon est en plein soleil… Le filet qui les empêche de vagabonder est très troué et reprisé. Mon sang ne fait qu’un tour. J’imagine le pire. Il est parti, tombé et je ne le retrouverai pas. Qu’est-ce que je vais dire à Sandra ? Et là, j’entends un petit miaulement : « je suis là » ! Mon Wilfried se trouve en plein soleil dans un caisson en fourrure de son arbre à chat !!!¨

P1060688

Bon, c’est vrai qu’ils ont aussi très vite compris que la gamelle : c’est moi !
Et de jour en jour nos relations s’améliorent.

J’avais oublié tout ce que font de jeunes chats… Je suis émerveillée  par leurs sauts, ils grimpent sur tout, leurs cabrioles, de voir ce long toilettage quotidien, les griffes qui sont affûtées sur l’arbre à chat…Toutes ces choses que Chanel n’arrivait plus à faire…et petit à petit je m’y habituais…

Ma Chanel, ma montagnarde……

Aujourd’hui je vous écris le cœur en vrac, les yeux en eau, ma précieuse Chanel a été endormie lundi dernier.

P1050496

Au retour d’une petite balade dans le village, nous voyons qu’elle a du sang dans l’urine. Panique ! Je téléphone tous azimuts chez la docteure à Carouge, qui me dit de consulter en Valais. J’appelle les urgences pour animaux, mais le numéro ne fonctionne pas encore à cette heure-là, j’atteint enfin le vétérinaire de Sierre, un type bourru, qui me donne un rendez-vous pour le lendemain.

Après examen et traitement, nous reprenons tous les trois la route de chez nous.

Malheureusement l’état de ma Chanel se dégradera rapidement. Le 8 juillet nous sommes de retour chez le Docteur CRETTAZ et là je prends la décision la plus difficile de ma vie. Chanel souffre, elle a une tumeur qui grossit de jour en jour. Elle ne mange plus, ne boit qu’à la seringue, n’a plus la force de dormir sur notre lit….

Il nous laisse lui dire « Au Revoir » et  l’endort.

Ce vétérinaire a été merveilleux, humain, patient, très doux avec Chanel, un immense merci à lui.

Je suis dévastée.

Ma Toute Belle, ma Roudounette, ma Morzinoise au caractère bien trempé, ma Chanel d’amour qui m’attendait toujours derrière la porte en me racontant sa journée.

P1050498

J’adorais ça. Nous avions d’interminables dialogues. Elle me suivait partout. Elle était chat de garde aussi. Si quelqu’un se trouvait devant notre porte la nuit, autre que nos amis de palier, elle se mettait à gronder, le pelage hérissé.

Le Loup, qui n’était pas un grand amateur de chat, a été adopté par elle dans l’instant.Il a été sous le charme et en jouant avec elle retrouvait son bon rire d’enfant, un rire merveilleux à entendre…

J’ai eu l’immense joie de partager ta vie, Chanel, tu m’as donné tant de bonheur, j’aimais tellement blottir mon visage contre toi et te respirer, te faire des tonnes de bisous, que tu appréciais moyennement 😉 et te caresser. J’espère que tu as retrouvé Sosso, la chatte adorée de Dr CaSo et que vous veillez maintenant sur nous.

P1050886

Merci pour tout et au revoir, mon P’tit Chanelou….

P1050908

Chanel

Vous vous demandez comment je vais ?
Je me porte beaucoup mieux depuis que je revenue chez Douchka. La température étant plus clémente, je me suis remise à manger.
Faut dire que les 35° à l’ombre de Carouge ne me convenait pas du tout…. Il n’y avait que Maman pour ne pas se plaindre, mais elle a le thermostat complètement déréglé, elle a froid tout le temps  😀
La vétérinaire, qui a refait ma perfusion, a trouvé que j’étais une honorable vieille dame qui tient encore la route, j’ai tout de même 88 ans en âge humain, c’est pas rien !
Elle a aussi trouvé que j’avais beaucoup maigri, mais que mon poil était beau. Et maman de se rengorger !!! Elle me passe au mange-poils une fois par semaine, puis au gant de toilette humide pour lustrer le tout ! ….et j’adore ça !
Il y a un mois, je me mettais encore en position de combat pour chasser Chatouille, maintenant je la regarde de mon regard le plus noir….
Maman parle souvent du chant du cygne quand je vais bien, je comprend pas….Ce que je comprends pas non plus, c’est qu’elle est toujours avec moi, elle lit avec moi, elle me caresse tout le temps, me fait des bisous à longueur de temps. Me demande bien ce qui se passe….
Je nous aime bien là, Papa et moi !

Bon, je vous quitte il faut que j’aille me reposer…
Je vous fais plein de léchouilles. A bientôt….

Chanel

Je suis triste

Je vous ai laissé tomber…. Je n’arrive plus à écrire. Je suis triste, je suis fatiguée.
Mon changement de patrons dans mon activité professionnelle en est en partie responsable. (Mais de cela je n’en parlerai pas.)
En revanche, l’approche de la fin de vie de ma Chanel l’est encore plus largement. Elle a partagé tellement de moments importants avec moi depuis tant de temps.
Je la vois changer, maigrir, chipoter dans sa gamelle, alors qu’avant…
Je la vois dormir, beaucoup, et tout faire lentement comme une vieille dame. Elle n’a pas les reins en très bon état, mais il paraît qu’elle n’en souffre pas. Qu’elle va probablement s’endormir…..comme ça…..
Ou si vraiment elle ne mange plus, alors là il faudra l’amener chez la vétérinaire….
Et j’ai beau crâner en disant que je suis prête au pire, je sens bien au fond de moi que ce n’est pas vrai. Je n’arrive pas à imaginer la suite sans elle. Alors je la gâte, je reste avec elle à lui parler, la câliner ou simplement à côté d’elle à lire. Je profite le plus possible de nos moments ensemble.

18 ans !

Ca y est ! J’ai 18 ans aujourd’hui ! C’est mon anni !
J’ai eu droit à des bisous et des câlins toute la journée, même par téléphone….
Maman était toute malheureuse d’être à Genève ce jour-là….

J’ai eu peur qu’ils me fassent un lâcher de souris à travers le chalet comme cadeau. Quand j’étais plus jeune, j’dis pas, ça m’aurait bien plu

Maintenant je suis une honorable vieille dame, fatiguée, mais qui mobilise encore parfois son énergie pour foutre la trouille à Chatouille (la chatte des voisins), quand elle essaie de s’annexer mon territoire 😉

Bon, je vais aller souffler mes bougies et me coucher.
A bientôt.

Chanel

Chanel

Coucou !!…. Dans 5 jours j’aurai 18 ans !
Qu’est-ce que je vieillis…..
Suis plus très habile pour courir, sauter et grimper partout. Même sur leur lit, je dois maintenant demander de l’aide. Je ne souffre pas, mais suis très fatiguée, le matin je vais mieux….
Comme je dois boire beaucoup, ils m’ont aguillés des bols d’eau un peu partout : à côté du lit, du canapé, etc…

Si je me déshydrate trop, ma Docteure leur a fourni une petite perfusion. Alors ça c’est l’idée du siècle !!! Non contents de me faire ingurgiter tous les jours des médocs par la gueule, maintenant ils m’enfilent de l’eau dans le cou !!! Ca me fait une poche d’eau comme les chameaux.
Premier essai : non transformé ! J’ai bougé et miaulé salement, ils ont eu la trouille,  l’aiguille est ressortie, ça a giclé partout. J’ai bien rigolé !
Deuxième essai : transformé !
Pour les punir je leur ai fait la gueule et je n’ai plus ronronné pendant 4 jours. Y z’en étaient malades. Pour se faire pardonner, j’ai pu regarder tout ce que je voulais à la TV : « Les 101 Souris » et « Les 7 musaraignes »….. 🙂

J’ai aussi changé de régime, on m’a rajouté de la pâtée ultra protéinée : délicieux !
Je deviens très difficile avec mon alimentation. Pauvres Papa et Maman, je les fais tourner en bourrique.
Un coup j’aime les sachets au poulet « sénior » de la Migros, ils en font des stocks, puis : j’aime plus…Alors ils en cherchent d’autres…Et on recommence…De toute façon je ne mange plus grand-chose…
Moi qu’on appelait autrefois « Grosse Boulette » (si, si je t’ai entendue me le dire, Vaé !), je suis devenue toute maigre….

Le canapé aussi est devenu une aventure. Je n’arrive plus à y grimper. Alors je pose dessus mes deux pattes avant, ceci fait, j’en agite une et Maman me prend délicatement et me dépose sur mes couvertures. Sinon Papa m’a installé une marche-sac de montagne intermédiaire dont je veux bien me servir :

La seule chose qui me fasse encore très plaisir c’est de sortir choisir mes herbes devant le chalet, et de regarder les oiseaux et écureuils qui viennent se régaler des graines mises à leur disposition. Sinon, je dors. Largement mes 18 heures par jour….

Chanel

Chanel

Voilà ! Nous avons passé Pâques. Je me sens assez bien, quoique très fatiguée. 

Maintenant mon régime a changé, on me donne de la pâtée très protéinée et j’adore ça. Pour le reste je deviens difficile sur mon alimentation. Pauvres Papa et Maman, je les fais tourner en bourrique. Un coup j’aime les sachets « sénior » de la Migros, ils en font des stocks, puis : j’aime plus…Alors ils en cherchent d’autres…Et on recommence… 

Je ne fais pas exprès. Je me sens toute chose. Je n’arrive plus à courir comme avant, ni à sauter et grimper sur tout. Même sur leur lit, je dois maintenant demander de l’aide. Comme je dois boire beaucoup, ils sont devenus ingénieux et m’ont aguillés des bols d’eau, acratopège s’il vous plaît, un peu partout : à côté du lit, du canapé, etc… 

Ch’uis allée chez le Docteur !

Nous sommes redescendus papa et moi que mercredi. C’est pour qu’il y ait moins d’embouteillages sur la route et que je poireaute moins longtemps dans ma caisse à chat de transport.
Maman, elle était toute malade à la maison, mais ça l’a quand même pas empêché de voir que j’allais un peu moins bien. Je sentais qu’elle me surveillait sec.
Moi j’ai pensé : j’ai sûrement un rendez-vous chez la dame en blanc, sinon je serai encore au chalet.
Gagné ! Ils l’ont pris pour mardi prochain !
Mais je sais pas ce qui se passe, c’est vrai que je me sens pas au top, j’ai plus faim, je bois beaucoup mais ça suffit pas. Ca n’a pas échappé à l’œil vigilant de ma maman.
Vendredi en urgence elle m’a déposé chez la dame en blanc. Et là je suis vraiment fâchée, car elle m’a ABANDONNEE là. Je suis restée toute seule, eux ils sont partis.
Heureusement il y avait Céline, la fille d’une amie de maman, qui s’est occupée de moi. Elle est gentille Céline, elle m’a mis mes petites couvertures favorites dans une grande cage où j’ai dû rester.
Elle m’a bien cocolée, Céline, elle est gentille, elle ! J’ai eu à manger des trucs épatants : des filets de poulet !
Après les choses se sont un peu gâtées. Comme d’habitude on m’a rasé une patte pour me voler du sang. Fait des examens, puis retour dans ma cage. Dommage que Jujunette ne soit pas venue avec moi, ça m’aurait bien passé le temps…. On aurait pu se raconter des bêtises…
Après la dame en blanc elle est venue me raser l’autre patte et essayait de m’enfiler un truc : un cathéter, qu’elle disait. J’ai pas voulu. Je me suis mise à gronder en prenant un air féroce. Hi hi hi, elle a eu peur !
Alors elle m’a fait une piqûre qui m’a rendue toute chose… Je tenais plus bien sur mes pattes, j’avais les yeux qui se croisent…
Et alors ?? Zorro est arrivééé. Non pas Zorro, évidemment, mais maman. Je me suis dit : chic ! Je vais rentrer à la maison.
Pas du tout. La dame en blanc elle a expliqué que j’étais déshydratée et que j’avais une cystite ??? Maman elle était toute triste, me faisait plein de câlins. J’ai voulu la consoler, mais j’ai vomi.
Et là j’ai compris qu’on allait faire tout ce que la dame en blanc voulait, c’est-à-dire : me mettre le cathéter, me perfusionner d’eau et que j’allais passer la nuit ici. Alors là, Jujunette, elle m’a vraiment manqué.
Le lendemain ma copine Céline était de nouveau là, Yesss ! Ben vous allez pas le croire, mais je me sentais beaucoup mieux. Elle m’a donné à manger, je me suis ruée dessus. Me reconnais plus. Papa et maman sont venus plus tard me chercher, ils étaient tout content et moi j’ai fait semblant de pas l’être….

 

Mon carrosse

 

Mon « cheval »

 

Arrivée à la maison, j’ai fait la « bouche ». Non mais ! M’abandonner comme ça, même si finalement j’ai trouvé cool et en plus j’ai un gros pansement jaune sur la cathéter-patte et ça énerve Jujunette, elle est jalouse. 
Bon j’ai plus ma démarche de top-modèle comme avant, m’enquiquine ce gros truc. Ensuite, ils me l’ont ôté, j’ai léché, j’ai saigné, et vlan, ils me l’ont remis. J’ai pas capitulé, j’ai reléché, me suis bien énervée dessus et il a définitivement disparu… C’est affreux : je suis chauve des pattes !!
Malgré tout elles était bien gentilles la Docteure et Céline, elles m’ont bien soigné. J’y retourne lundi parce que je dois encore avoir des soins. A très vite…
Chanel