17 – Skagway

Arrivons à l’embarcadère pour le ferry. Nous sommes dans la colonne 5. Parfait !ferry-010Le ferry arrive…ferry ferry-006Le Loup est tout cool dans la voitureferry-014Puis les choses s’accélèrent, il faudra successivement passer de la colonne 5 à la 6 puis 9. C’est tout une job de faire rentrer des voitures dans un ferry !! Le monsieur de la compagnie est très stressé, nous avons du retard. Il s’énerve, est tout rouge. Puis une fois que tout le monde est dedans et que l’on part, il nous fera un spectacle avec ses enroulages de cordes en racontant des trucs marrants.ferry-025La passerelle est relevéeferry-021Mon Loup profite du chaud soleil.ferry-029Les côtes s’éloignent…. ferry-032 ferry-041Nous approchons de Skagway. Le temps a changé, le vent souffle très très fort. Sur le pont nous devons nous arque-bouter.

Nous n’y serons jamais arrivés en voiture. En 2006 c’était par le train historique du White Pass, et cette année : en bateau,ferry-055Je vois un jeune phoque qui nage… Débarquons à SkagwaySkagway-017et demandons au Visitor Centre (beau panneau en bois flotté)Skagway 2-120où trouver un camping. Va pour un assez loin de la ville au croisement de Broadway et de la 14ème avenue ! Il est surtout occupé par des saisonniers. L’ambiance est sympa. J’aime beaucoup ce RV adapté aux chats !Skagwayle chat est làSkagway-001Il me tire la langue !Skagway-002Déambulons dans la rue principale, touristique +++Skagway 2-075_1Une bière est prise chez Olivia’s. Pour ne pas tomber raide-paf, nous avons commandés des tortillas avec une sauce rhubarbe-oignons qui va nous donner une haleine de mulet… Absolument délicieux. On voulait en prendre un chacun mais le serveur nous a conseillé de commencer par un ! Il a eu raison.Skagway-006…. puis une glace pour deux. Le Loup qui veut faire celui qui s’y connait me dit : Ouah ! Elles sont presque aussi bonnes que les « Tom & Jerry’s » ! Suis écroulée de rire. Lui sérieux comme un pape. Je lui rétorque : « ce ne serait pas plutôt « Ben &Jerry’s » ? Il admet et rit aussi.Skagway-008

Skagway 2-004Le train du White Pass passe… Train de la ruée vers l’orSkagway 2-007

Skagway 2-065La locomotive qui ouvre la voie en hiverSkagway-014Réservons un autre camping pour le lendemain plus proche du centre ville.

Visite de la ville dont le Trail CenterSkagway 2-079_1Et ce qu’il fallait absolument avoir pour se lancer dans l’aventure jusqu’à Dawson City…Skagway-010Halibut & chips pris chez Bonanza.Skagway 2-068C’est à cet endroit qu’en 2006 j’ai mangé mon premier fishs and chips ! Je ne connaissais pas auparavant. Quelle découverte…Skagway-043J’adore l’ambiance de ce restau. La musique est forte, de la musique que j’aime, que je connais par cœur. En revanche le poisson n’est pas terrible, trop sec et entouré de trop de pâte.

Le lendemain, on se fait le tour touriste et avons mangé une chowder au maïs au Red Onion Saloon. Skagway 2-125Ancienne maison de prostituées du temps de la ruée vers l’or. A 14:00 il y a visite guidée 😉 Je ris encore parce que je revois le Loup qui ne comprend rien à ce que lui dit notre charmante serveuse sur les bordels. Il ne savait pas que brothel = bordel. Elle était un peu gênée qu’il pige que dalle !!! On a pas visité, mais nous y avons passé un moment très très sympa, les girls étaient classe et cool, avons beaucoup ri.

Il fait très beau et très chaud. Nous découvrons Skagway sous le soleil et serons émerveillés par ces glaciers, ces belles dalles de granit (il faisait un temps affreux en 2006) et nous découvrirons la ruée vers l’or, puis celle des boutiques.

Visite de la Maison du Capitaine MooreSkagway 2-141_1 Skagway 2-140Samedi visite du portSkagway 2-027Skagway 2-030 Skagway 2-033Skagway 2-034Skagway 2-036et 8 phoques accourent brûlants de curiosité, suite à mon imitation de leur cri 🙂 Peut-être celui aperçu à l’arrivée en ferry 😉Skagway 2-060

Skagway 2-052Ils restent là, à côté de l’échelle à saumons. Et ils en attrapent plein et les boulottent. Restons longtemps.

Il est étonnant de voir les tenues de sortie du samedi soir. On a l’impression de s’être égarés dans les années 50, il y en a une qui a sorti son babydoll vert pâle en nylon…. une autre une robe aux dégradés de couleurs subtiles…

La ville est vide, c’est assez étonnant, les magasins ont fermé à 17:00 et les habitants doivent tous faire des BBQ.

Après avoir repris l’apéro chez Olivia’sSkagway 2-002nous y mangerons d’une salade et d’un….fish & chips. Je m’en gave. Après je n’aurai plus l’occasion en Suisse.

Les gens mangent particulièrement mal. Un type assis en face de sa femme prépare une fourchette énorme et le temps que je me tourne vers le Loup en lui disant : Tout ça va rentrer ? Il me répond : Eh ouiiii !

Ensuite nous retournons voir les phoques dans le port. La marée a beaucoup monté et l’échelle à saumons est presque entièrement sous l’eau. Les phoques attendent à l’entrée pour se régaler….Nous rencontrerons une Française de Toulouse, qui vit à Vancouver depuis 15 ans. Elle est dans l’événementiel là-bas et a une très bonne place. Leurs 2 enfants sont nés à Vancouver. Discussion sympa et intéressante.

Puis dodo.

16 – Haines : ours

Le lendemain le ciel est peu chargé. Direction Chilkoot lake. Nous voyons de petits bateaux de pêche que je trouve très attendrissants. On en voit plus très souvent, remplacés par les gros chalutiers.

Nous avons une chance folle d’être là. Nous pensons à tous ces gens agglutinés sur les routes du bord de la méditerranée, sur les plages, les campings. Ici nous sommes au bord du Pacifique et seuls sur la route. Bon évidemment la température n’est pas la même. Ce matin 14°.

Un tas de voitures mal garées le long de la route, nous incite à regarder mieux la rivière. Une maman ourse et ses deux oursons de baladent.Chilkoot River-007 Chilkoot River-009 Chilkoot River-013Elle attrape et mange goulûment des saumons et les deux petits jouent au bord de l’eau. Merveilleux. Nous les suivons de loin, jusqu’à ce qu’elle sorte de l’eau et qu’ils partent tous les 3 dans la forêt.

Nous irons jusqu’à Chilkoot lake où nous verrons un pygargue perché tellement haut… (Mais où est Charlie ??? )Chilkoot River-022Nous casserons une petite graine à côté d’un barrage à saumons où il est évidemment interdit de pêcher…. sauf pour les ours qui ne savent pas lire. C’est leur marché ! On voit plein de reliefs de repas, digérés ou non….

En nous baguenaudant j’ai avoué à mon Loup que j’adore qu’il me tienne par les épaules (ce qu’il ne fait jamais) et que je le tienne par la taille. Depuis il se sent obligé de le faire 🙂

Vendredi, nous prenons la route du ferry, mais il est tôt. J’ai très envie de refaire un tour au bord de la Chilkoot River. On ne voit pas d’ours. Allons jusqu’au pont, laissons le RV et on se penche…Haines ours Haines ours-002 Haines ours-003 Haines ours-004Elle descend la rivière, mais assez vite cette foisHaines ours-006 Haines ours-008 Haines ours-009 Haines ours-011 Haines ours-012Nous traversons le pont et courons sur la rive opposée, nous aurons ainsi le soleil dans le dosHaines ours-043 Haines ours-044 Haines ours-045 Haines ours-046 Haines ours-047 Haines ours-049 Haines ours-050Vers le rocher où ils mangentHaines ours-056 Haines ours-057 Haines ours-058 Haines ours-059et s’en vont….Haines ours-065 Haines ours-066 Haines ours-069

Maman ourse et ses petits pêchent le saumon :


Merci maman ourse !

Nous sommes heureux. Tous ceux qui sont avec nous se regardent émerveillés et émus.

Le pêcheur de saumon retrouve sa tranquillité…P1130503

15 – Haines Junction et Haines 5.6 et 7 août

En réalité le lendemain, il n’a pas fait tellement beau.

Nous quittons ce lieu enchanteur et mon œil de lynx cherche les grizzlis. A défaut de grizzlis, la route est belle.Kluane Kluane-002 Kluane-004 Kluane-005 Kluane-007 Kluane-008Nous apprendrons au Visitor Centre que l’on ne voit plus d’ours en juillet, ils ont mangé toutes les baies dans les vallées et sont maintenant dans les forêts pour se nourrir.

Nous pourrons voir des chèvres de montagne, à la jumelle, en haut d’une crête.

Dans les marécages depuis le Visitor Centre nous pouvons voir une moose et son petit. Le petit est coincé, il a les pattes prises dans le marécage et la maman essaie par tous les moyens de le sortir de le dégager. N’y parvient pas. Finalement le petit se sort du mauvais pas et ils s’éloignent tous les deux en nageant, ce qu’ils font extrêmement bien. La mère va tenter de trouver une autre échappatoire pour sortir.

Nous partons sur Haines Jct et l’odeur en sortant de voiture ne nous a pas frappé. Il y a 9 ans cela sentait le même air qu’à St-Luc.

Le Visitor Centre est très intéressant, mais n’a pas d’âme. L’accueil est nul.

Ensuite comme nous connaissons les bonnes adresses, allons directement au Village bakery : muffin aux myrtilles pour moi Haines JCTet scone aux myrtilles pour le Loup.

Fer forgé devant le campus de la villeHaines JCT-010Directions Haines.Haines JCT-003Je suis un co-pilote un peu perdu. J’ai un nombre de cartes faramineux. Je ne trouve jamais celle que je veux. Il y a en qui ne sont plus d’actualité, il y a en qui le sont, mais je ne les trouve quand même pas, alors ça sert à rien. Je suis un peu débordée, quoi…

On ne peut pas forcément s’arrêter n’importe où pour photographier. Bon sur la Route de Beaver Creek ou celle de Haines il n’y a pas beaucoup de monde, mais ailleurs c’est parfois plus compliqué. En Alaska des endroits sont signalés d’où on peut le faire. Ce sont généralement des terrains entourés d’arbres….. et on ne voit rien. Le Yukon a plus de bon-sens pour choisir ses emplacements 🙂

Route splendide, avec glaciers, belles dallesHaines-001 Haines-002 Haines-003 Haines-004 Haines-005 Haines-007Passons la douane en direction de Haines. Le douanier est drôlement sympa. Nous demande : Si nous connaissons des gens, avons de la famille aux USA ? Non.

Si on a des armes, de la drogue ? Non.

Pourquoi on vient ? Pour visiter, et puis on veut aller à Skagway. Et on enchaîne en demandant si il y a un ferry, etc… Bref, on cause. Il nous dit qu’il faut réserver sa place sur le ferry, que ça vaut la peine, etc… Et il en perd le fil. Il sait qu’il doit encore nous poser des questions, mais ne sait plus où il en est. Refait son questionnaire à voix basse et abandonne… On peut y aller et nous souhaite un bon séjour.

Rivière Tlingit sur la scenic bypass. L’eau de la rivière est à la même hauteur que nous, parfois même plus haute. Fait bizarre. On peut voir des pygargues.

Sommes à Haines, Panneau fait en bois flotté :Haines-056très jolie petite ville portuaire, très propre.

Trouvé un super campground : Haines hitch up. Le meilleur de tous. Ne perdons pas de temps pour la lessive. Machines dernier cri qui fonctionnent TOUTES, séchoirs idem.

Avons fait notre réservation de ferry pour dans 2 jours.

Fish & chips (le meilleur également) Haines 2-002Puis balade digestive dans cette charmante petite villeHaines 2-001et son port.

Haines-016 Haines-022 Haines-031 Haines-035Haines-051 Haines-052 Haines-053 Haines-062Je trouve étonnant ces chiens qui attendent patiemment leur maître devant les bistrots, même pas attachés sur le pick upHaines-027Mes nuits sont mitigées, le matelas n’est vraiment pas bon et j’ai mal au dos. J’ai eu beau bourrer de serviettes de toilettes en éponge le creux sous mon matelas, rien n’y fait.

12 – Beaver Creek – 3 août

La deuxième nuit a été agitée. Plusieurs bus se sont installés durant la nuit, ont monté des tentes, ont chanté, ri…

Le matin nous sommes entourés par la joyeuse pédale du Texas !

Dans les bonnes nouvelles : j’ai retrouvé ma veste que j’avais perdue à Homer !!!

Courses faites, essence prise (pas chère $3.55/gallon), nous nous réjouissons d’atteindre le Yukon.

Des travaux nous stoppent à nouveau. Cela dure longtemps et nous sommes tous sur la route à papoter, demander d’où l’on vient, c’est le dernier salon où l’on cause. Tetlin-024On ne sait pas pour combien de temps on en a…. et à vrai dire on s’en fiche…..C’est ça l’Alaska et le Yukon ! Et ça nous plaît. On voit passer des gros camions remplis de gravier, la goudronneuse….

C’est moi qui conduit. J’ai enfin pu attraper le volant ! Et je sens à mes côtés un Loup tout tendu, qui ne dit mot, visage crispé. Quand je m’enquiers de savoir si je roule bien, il y a un long silence qui s’installe. Eloquent. Je roule trop à gauche. Alors ça ! C’est l’hôpital qui se fout de la charité 🙂 On s’aboie dessus un petit coup et on arrive au Tetlin refuge pour animaux sauvages, surtout des oiseaux. Tetlin-006Nous y verrons un beau documentaire et des hirondelles, capables de gober      40 000 moustiques par jour. Vous m’en mettrez 2 de côté, merci ! Elles nichent dans des nids sous le toit du Visitor Centre. L’endroit est magnifique et la dame qui nous reçoit très intéressante.

Quittons ce beau lieu et passons la frontière canadienne à Beaver Creek.

La garde-frontière nous parle en français et nous pose un tas de questions, dont avez-vous des oeufs ?

  • Oui, il nous en reste 2.

Elle nous explique que les œufs aux États viennent de Californie et qu’ils sont malades. A la couleur on s’en doutait un peu 😉

Nous proposons d’office de les abandonner, elle est ravie, on les met dans un grand réfrigérateur qui les recueille. Ouf ! Nous voilà débarrassés des œufs.

Yukon : tout change, la route, le paysage, nous sommes chez nous ! Un arrêt pour des scones et apple pie, puis campground de Snag Junction à $12/nuit. C’est toujours le même prix qu’en 2003…..Tetlin-017Le Loup parviendra à nous faire un feu d’enfer pour éloigner les moustiques.Tetlin-023Tetlin-022Jujunette en pleine action….Tetlin-021Moi en pleine action….P1130204Coucher de soleil à 23h00 : une journée dure 19 heures….. P1130207

11 – Delta Junction

2 août

QuittonsDenali Hwy-010Le Loup est tout giron, aujourd’hui l’immensité nous fait plaisirTangle lakes-034Une hutte à castorsDenali Hwy-014Nous croisons un type qui nous dit que derrière la colline on peut voir les castors, Nous n’en verrons pas. Poursuivons et explication de la chaîne de montagne de l’AlaskaDenali Hwy-017Explication de la 8Denali Hwy-019Arrivons à Paxson : rien. Plus ennuyeux la pompe à essence est désaffectée… Tant pis, nous irons à la suivante. Hum….. Elle est 100 miles plus loin. Va falloir rouler à l’économique…. On ne s’arrêtera plus, nous craignons vraiment la panne sèche.

Le pipeline. On le voit pas bien, hein ? mais on peut pas s’arrêter. C’est couillon de longer un pipeline quand on a juste juste d’essence….Denali Hwy-037Vous comprenez pourquoi on a pas envie de tomber en panne ?Denali Hwy-041 Denali Hwy-042 Denali Hwy-045J’ai la trouille. Une voiture nous dépasse et notre RV fait bip-bip. Le Loup me cache que ce bip-bip signifie que nous entamons la réserve…. Il nous reste encore ~50 miles à faire. Un comble on se fera dépasser par deux camions-citernes.

J’ai besoin de faire pipi et je veux inaugurer mon « Go girl »P1130172Ce sera une partie de rigolade qui me fera oublier les miles. Mais je n’arriverai pas à m’en servir :-)… Je ne peux pas à me mettre debout…. puis la bouteille dans laquelle cela doit aller est trop haute. Bref, un échec. Je l’essaierai tranquillement un soir et c’est é-pa-tant ! Plus besoin d’avoir les fesses à l’air, je sens qu’il va faire partie des indispensables de mon sac de montagne.

Nous arriverons à Delta Junction de justesse : pour le RV et pour moi 🙂

C’est dommage parce que c’était une bien belle route la Richardson.

La région de Delta Junction est une région de bisons qui montent dans les montagnes l’été et redescendent l’hiver et mettent le bronx partout avec des traces énormes…. comme nos sangliers quoi.

Delta Junction est aussi la fin de l’Alaska Highway, construite en 8 mois par 10 000 hommes, 15 000 véhicules et machines et 133 ponts.Delta Junction-008Nous l’avons ainsi totalement parcouru, mais pas tout la même année.Delta Junction-011 Delta Junction-013Panneau des températures les plus basses Delta Junction-003Le diamètre du pipelineDelta Junction-007et le « truc qui sert à le nettoyer à l’intérieur »Delta Junction-009Un vieux trax qui a servi pour la construction de l’Alaska HwyDelta Junction-020Puis visite de la maison Sullivan (je sais plus qui c’est???) mais sa maison est jolieMaison Sullivan-002 Maison Sullivan-003 Maison Sullivan-008 Maison Sullivan-011Le Loup essaie une veste en oursMaison Sullivan-019

On voit des boîtes aux lettres au milieu de rienP1130140D’ailleurs on se demande où sont les gens, on ne voit pas de maison. Une grosse école et pas âmes qui vivent… Bizarre.

Nous arriverons à Tok où nous passerons 2 nuits histoire de faire de la lessive, ranger et nettoyer l’intérieur et l’extérieur du RV.

Besogne accomplie !Tok-020un playboy mon Loup !Tok-021On se demande bien ce que peuvent faire les gens à Tok. Pas de bistrot où boire un coup entre amis, un restaurant, un immense machin, mais rien de convivial. Beaucoup de magasins et hôtels sont à vendre…. Le camping n’a rien d’extraordinaire, mais vraiment rien. Même pas l’accueil.

 

10 – Denali – Denali Hwy

Jeudi 30 juillet prenons la route de Denali. Il a plu très fort ce matin et plus on roule, meilleur devient le temps. A Wasilla, magasin Target, j’adorerais jeter un œil. Le Loup me fait plaisir et sort illico. Je n’y trouverais rien, mais en revanche le magasin de sport à côté….. Il y a une belle polaire bleue, toute douce, The North Face, qui m’attire comme un aimant. J’ai de la chance elle est 45 % moins chère, d’un prix déjà pas cher 🙂

Un café chez Starbucks me fera un bien fou. Un espresso, 1 shot. Le serveur n’en reviendra pas. Il me proposera de rajouter de l’eau plusieurs fois !!! Il sera horrifié de me voir boire ça.

Traversée de Willow, petite ville évacuée cet été pour cause d’incendies dus à la canicule. Partout nous voyons des arbres calcinés, ainsi que des grands panneaux qui remercient les pompiers et les trooppers (police) ! Le feu a vraiment passé juste à côté de maisons habitées…..

Super halte pour casser la graine au bord d’une rivière.Eagle River-017 Eagle River-018Superbe route Cantwell

Cantwell-001 Cantwell-003Nous arrêterons à Cantwell, n’avons pas pu apercevoir le mont McKinley…Douche, notre sapin d’été…. et apéro

Cantwell-004Cantwell-005

31 juillet

Il a fait très beau cette nuit à 04:00 et maintenant c’est tout couvert. Nous partons pour le parc Denali et espérons une amélioration, mais il paraît que le McKinley est rarement visible tellement il y a toujours plein de nuages. C’est ainsi que nous le verrons le mieux !Denali Visitor Center-001Denali Visitor Center-013Denali Visitor Center-017Visite du Visitor Centre très intéressante. Le parc a été crée pour protéger les moutons Dall.

L’accès au parc est très réglementé. Ils n’ont aucune envie de se laisser envahir par les alpinistes désireux de gravir le McKinley et autres randonneurs comme au Mont-Blanc. L’accès est donc autorisé en RV jusqu’à un camping de 22 places…. Pour les 2 autres campings il faut y passer 3 nuits… Sinon ? On doit prendre des bus qui ont des itinéraires variables de 8h à 13h. Nous n’avons aucune envie de nous enfermer aussi longtemps dans des bus. Le temps commence à changer, les nuages arrivent, donc nous éliminons la possibilité d’un survol en avion (le prix étant aussi très élevé).

Nous décidons de passer par la 8, la Denali Hwy pour rejoindre Paxson. Ce sera une piste tout du long.

Le fameux voyant s’est rallumé !!!

Nous nous arrêtons à Cantwell pour prendre de la benzine. On y passera un temps pompon !

Une gourdasse nous passera juste sous le nez pour se garer devant la pompe à essence, moteur allumé, et file avec ses deux mômes, faire pipi, ses courses, apporter du bois à son mari, refaire des courses, pendant que la file de véhicules s’allongent derrière elle…. Tout le monde sort de voiture. Se demande où est la dame ? Si elle a l’intention de revenir avant d’avoir papoter avec tous les rangers venus manger ? Bref, on poireaute….

De guerre lasse, je finis par aller la voir et lui demande si après tout cela elle devra également prendre du diesel ? Elle me répond que non et s’enquiert si elle gêne.

  • Oui.
  • Et bien tant pis ! Vous attendrez ! Bienvenue en Alaska !

Je peux vous dire que l’Alaska me reste en travers dans ces moments-là ! Je tourne les talons sans rien ajouter. C’est vraiment une c…..e de merdette comme je ne les aime pas !

Il n’y avait qu’une pompe sur deux qui fonctionnait. De plus la carte Visa ne fonctionne pas. Il nous faut faire une queue de 15 minutes, tous les rangers sont en train de se prendre à manger. Nous mettrons pour $20.- de diesel. On en a assez et on réfléchit mal ! Nous aurions dû faire le plein.

Il est 12h20 et nous partons enfin, nous avons 135 miles à faire.

Petit casse-croûte au bord d’un lac.Denali Hwy-047 Denali Hwy-048La route faite….Denali Hwy-052La route à faire….Denali Hwy-053Derrière nous le temps se charge de plus en plus, Denali ne doit pas avoir beau temps. C’est bien fait. Bienvenue en Alaska !

Bon ben la 8 c’est pas pour les mauviettes ! C’est pire que Top of the world. Il y a des gros trous, on ne peut pas rouler vite du tout. On voit de temps en temps des gens tout secoués aussi. Le Loup se débrouille extrêmement bien. On va être complètement sonnés ce soir à Paxson… Si on y arrive…. On parvient à un bistrot Gracious house lodge. Il est fermé, il faurait « honker » (je suppose klaxonner). Mais on n’a pas « honké » on est reparti sans boire de café. Denali Hwy-004 Le temps passe…. On n’avance pas….. Je vois les miles qui ne défilent pas vite….. 110,Denali Hwy-005109,Denali Hwy-006108… Denali Hwy-008J’ai l’impression qu’un long moment s’est écoulé : 103, 102, 101….Quelle horreur ! J’ai même proposé de rebrousser chemin, mais le Loup a refusé.

62 miles…. mon Dieu, nous ne sommes qu’à la moitié de ce truc !!! A un moment on voit des ouvriers qui font des tas de gravier, qui serviront une fois à réparer la piste.

Finalement il y en a toujours. Ce fut celle-ci. La journée merde du voyage. Ca avait mal débuté par Denali et ses tours organisés, ensuite l’essence où on poireaute à cause d’une gourde, Ensuite cette piste à la @#* qui dure, qui dure et nous sort par les trous de nez. Ce soir on boira des coups pour l’oublier ! Nous passons le McLaren summit, mais je m’explique mal pourquoi on continue de grimper….

5 heures plus tard, il nous reste ~20 miles à faire pour Paxson et nous sommes maintenant sur une route, une vraie, goudronnée ! Avec un motel restaurant ouvert ! Est-ce un mirage ? Une bouteille de Chardonnay est achetée et nous retournons au camping aperçu : Tangle lakes.Tangle lakes-027Le Loup attaque les choses sérieuses :Tangle lakesMoi aussi : mettre ma moustiquaireTangle lakes-004Avons une place isolée, magnifiqueTangle lakes-008 Tangle lakes-016Ils ont tout prévu. Pour les tentes un grand carré d’herbe surélevéTangle lakes-017l’endroit est magiqueTangle lakes-018 Tangle lakes-022 Tangle lakes-024 Tangle lakes-029Le Loup regarde nos voisins de camping et me dit :

  • Ils sont mignons nos voisins, tu crois que c’est sa fille ? Parce qu’il la trouve jeune.

Je lui réponds que je l’aie vue tout à l’heure et que c’est une vieille bique. Et lui de répondre :

– Ah ben si c’est une vielle bique, alors il est avec sa femme !!! 😀  Suis morte de rire !

Les gens ne font aucun bruit, se respectent, aucun déchet ne traîne, il faut dire que c’est un coin à ours ! Les poubelles, la brune pour les canettes (le tri des déchets ne se pratique pas en Alaska) :Tangle lakes-001Plein de champignons, du lichenTangle lakes-002 Tangle lakes-012

Jujunette

Ca y est ! J’ai tout bien relu ! P1130370Je suis d’accord avec tout, mais ce qu’elle oublie de dire : c’est que je suis très sage….. et encore propre ! Je vous laisse juger 🙂 P1130371Bon, globalement on me traite bien. Je trouve que ça ne manque pas de bières, mais de Pringles !!!

Signé : JUJUNETTE

Homer

La route fut longue. Nous arrivons dans ce bras de mer où nous cherchons notre camping. Cette fois un avec tous les services et possibilité de faire des lessives (nous avons oublié de laver des trucs). Nous sommes face à l’océan pour la dispendieuse somme de $80.- C’est la première fois de notre vie que nous payons aussi cher !Homer RV-002Fonçons prendre une douche avant qu’il y ait du monde, puis corvée de lessive.

J’entends parler français. Je dresse l’oreille. L’accent est québécois, je suis ravie. Nous piquons une petite jasette. Partis de Québec à 3 depuis le mois de mai, Ginette, Simon et Mollo. Mollo ? Leur chat, un magnifique himalayen de 15 ans. Il ne se laisse pas tellement caresser et je le regrette….Mollo-006Il a une bonne tête, hein ?2013_08_180680Évidemment je veux le voir. Je suis en manque de chat. Ils nous invite dans leur VR et nous passons une chaleureuse soirée.

Ginette est comme nous, un peu déçue par l’Alaska qui n’est pas aussi sauvage que ce à quoi elle s’attendait. Si on veut vraiment du sauvage il faut aller au Canada.

Le lendemain, ils nous disent au revoir et nous souhaite une bon voyage.

Nous allons jusqu’au bout du bout du spit. Il fait plutôt beau. Bon le bout du bout, ce n’est que des boutiques à touristes, globalement peu d’intérêt.Homer spit-021Homer spit-008 Homer spit-017Homer spit-016Homer spit-014Juste eu un truc sympa, bu un jus de cranberries dans un petit saloon tout sombre, tapissé de billets de $1.- avec de la bonne musique.

Homer spit-024 Homer spit-027Homer spit-030Bizarre : il a plu sur 150 mètres !

A Kasilof on s’arrête de nouveau pour LE chili!

Je viens de m’apercevoir que j’ai oublié ma veste de pluie à Homer ! Je suis maudite avec ces Mountain Hard Wear, c’est la deuxième que j’oublie dans un camping !

Méfiez vous des couleurs aux États-Unis, n’associez pas forcément le vert à ce qui est permis et le rouge aux interdictions. Aux stations de pesées de camion, quand elles sont ouvertes le « closed » est affiché dans une magnifique couleur verte, alors que le « open » est orgueilleusement rouge.

La sceanic road qui mène à AnchorageEagle RiverEagle River-008Eagle River-011 ses travauxEagle River-002

Eagle River-007Eagle River-006Il commence à être tard. Nous cherchons où passer la nuit. Il pleut, comme toujours vers Anchorage. Nous nous faisons piquer la dernière place dans un camping, ratons le suivant, vu trop tard….

ll y a un monde de fou, je guide le Loup pour la traversée d’Anchorage et jusqu’à un campground repéré sur la carte. Sommes sur 3 files. Il pleut des cordes. Les Américains sont très placides au volant et conduisent très respectueusement, heureusement. C’est nous qui mettons le bordel, notre sortie a été hyper sportive ! Soudain sans aucun avertissement la route se rétrécit sur 2 files. Je dis au Loup : « Va à gauche » ! et je vois que notre sortie est là. « Va à droite » ! Nous sommes entre deux, sur le terre-plein chaotique qui sépare les voies. Le Loup n’hésite pas et d’une main sûre nous sort de l’autoroute. Le RV en fera un bruit de klaxon, qu’il fait quand on met la clé de contact, de contentement….

Trouverons un superbe camp d’état à Eagle-RiverEagle River-013

Eagle River-015et le fêterons par un apéro vin blanc et Pringles.

No comment !

Eglise orthodoxe de Ninilchik

Nous nous arrêterons à Kasilof pour déjeuner. L’endroit est simple, le patron accueillant. Son chili con carne : fameux ! On se rend compte par la suite que l’adresse est connue, il vient du monde de partout.

A Ninilchik une église orthodoxe russe est signalée.Eglise russe-009Elle est entourée de son cimetière.Eglise russe-005Il n’y a que deux familles de représentées : Kwasnikoff et Oskolkoff. Que c’est beau et serein….Eglise russe-011Nous pourrons ensuite visiter l’église construite en 1920, toute simple avec ses icônes venues de RussieEglise russeEglise russe-001Eglise russe-002Eglise russe-003Nous allumerons des cierges, petite pensée pour la maman du Loup et pour Babounia qui étaient russe. Je ne suis pas de religion orthodoxe et pourtant chaque fois que je pénètre dans ces églises russes je suis remplie d’émotion, les larmes me montent aux yeux. Le Loup aussi. La babouchka qui nous a ouvert parle en russe avec mon Loup. Très intense moment. Nous achèterons le CD de la messe de Pâques chantée par le chœur d’Anchorage.

Il y a beaucoup de travaux sur la route, mais c’est quand il n’y en a plus que ça se gâte. Une voiture croisée nous envoie un caillou sur le pare-brise,,,,qui commence à se fendre….. Nous sommes un peu maudits avec les pare-brises : l’avion, le RV !

Journée en mer

Ce matin avons discuté longuement avec notre voisine (la fille de celui qui nous a donné le poisson) qui est une femme extra adorable et de Homer, notre étape suivante. Peut-être les retrouverons nous là-bas…

Elle a une phrase épatante que je vous confie les filles. Elle dit à son mari : je vais te faire économiser des milliers en dépensant des centaines !!!

ça c’est une femme !:-)

Le bus est venu, nous sommes dans le bateau (à la table 9).Seward-203Nous quittons le port et soudain le bateau s’arrête : 8 orques qui jouent et sautent partout. Superbes !Si, si se sont des orques !!!Seward-228Nous repartons, puis stop sec pour des macareux. Ma voisine me dira : ce sont des puffins. Lui répond machinalement : merci ! Elle est ravie, je parle français.

Me demande d’où je suis.

– Suisse

– Où en Suisse ?

– Genève.

Elle s’esclaffe et là je me doute qu’elle est genevoise. Exact !

Me demande ma profession. Elle s’esclaffe encore !!! Je suis tombée sur une collègue genevoise au cul du loup du monde….

Elle est venue seule en Alaska et a loué son RV. Elle arrive au bout de ses vacances et nous passons pas mal de temps ensemble sur le bateau.

Ce fut une magnifique journée ! Vu encore des orques, des dauphins, 2 baleines (c’était la première fois que j’en voyais : très très émouvant),Seward-087Seward-077des loutres de mer, des goats,Seward-092des lions de mer,Seward-026 Seward-067 Seward-076des glaciers qui vont jusque dans l’eau avec leurs icebergs,Seward-221

Seward-264 Seward-274des kayakistes de merSeward-013des pygargues, des bancs de méduses, des drôles d’oiseaux dont on ne sait pas le nom et qui nichaient en « HLM », des paysages somptueuxSeward-242Seward-250 Seward-260Je n’ai pas le pied marin et j’avoue avoir eu un peu peur d’être malade, mais tout a été à merveille, J’ai adoré. J’aime l’odeur d’iode très forte qui envahit tout. J’en raffole même, je ne m’en doutais pas. Je croyais n’être qu’une montagnarde.

Nous avons vraiment eu une équipe formidable, le capitaine était sympa comme tout et vraiment à l’œil pour nous dénicher les animaux et se trouver rapidement sur les lieux. Merci à eux !

Ma copine Anne m’a donné la façon alaskane de cuire le halibut. Le faire bouillir 2 minutes lentement, puis ensuite revenir dans du beurre. C’est délicieux, moelleux et….. il n’y a pas d’odeur 🙂 Mon Loup est un good cook !

Dans les bonnes nouvelles :

  • le voyant lumineux qui s’allumait, s’est éteint !
  • On a enfin réussi à remplir d’eau ce * »/%* » de RV. Nous étions complètement à sec, la vaisselle se faisait au compte-goutte et les douches on en parle pas…..cela fait une semaine qu’il refusait toute entrée d’eau !!!!
  • D’autre part, il s’est également vidé de toutes ses eaux grises et noires. Enfin ! On peut dire qu’il est assez lunatique….

Ce matin il fait mauvais temps. Quelle chance nous avons eue ! Le seul jour où nous sommes en mer il a fait un ciel bleu éclatant.

Faisons encore quelques courses au Safeway. N’achetons toujours pas de vin, de bières, ni de Pringles. Sommes extrêmement raisonnables.

Quittons Seward pour Homer. Je ne vois que maintenant les panneaux d’évacuation en cas de tsunami….

Seward-295Il y a souvent des tremblements de terre en Alaska et il n’est pas forcément génial de camper au bord de l’eau…