90 ans

Je reviens peu à peu à la vie normale, tout doucement.

Maman, le plus beau mot de la langue française, je ne l’emploierai désormais qu’à l’imparfait.

Un mois et sept jours que Maman est partie…. Voilà des mois que ma vie s’était calquée sur la sienne : pour l’accompagner, la suivre à son rythme et  profiter de nous parler encore. J’ai perdu mon puits d’amour, mon refuge, tout, mais immensément riche de ce qu’elle m’a patiemment appris, donné.

Aujourd’hui elle aurait eu 90 ans….. Mon cœur est lourd de chagrin….