Bisse du Torrent-Neuf de Savièse

Après vous avoir fait saliver au Restaurant de la Poste, je vous emmène dans notre balade vertigineuse.

Jeudi 5 septembre, c’est le Jeûne Genevois, jour férié célébré dans le canton de Genève pendant lequel chaque Genevois devrait traditionnellement manger de la tarte aux pruneaux. Nous plus prosaïquement, on s’est dit que ce jour-là il n’y aurait pas trop de monde pour faire la balade du bisse du Torrent-Neuf.

Qu’est-ce qu’un bisse ? : Un bisse est un canal de faible pente, souvent à ciel ouvert, qui amène l’eau des torrents vers des terres agricoles pour les irriguer et les enrichir de limons fertiles. (E. Reynard).

Bisse du Torrent-Neuf-008

Le temps est magnifique.

A l’entrée du bisse : un bistrot ! La porte en fer forgé est ouverte, nous pouvons y aller. En cas de fortes pluies, d’orages ou de gros vents la porte est close.

Bisse du Torrent-Neuf-004

Nous longeons le tracé à flan de montagne.

1ère  passerelle de 87 mètres, facile, j’ai le sourire !

Bisse du Torrent-Neuf-011

Bisse du Torrent-Neuf-014

2ème passerelle de 95 mètres, cool ! Mais dans le fracas assourdissant des avions de chasse ! Evidemment Sion n’est pas loin….

Bisse du Torrent-Neuf-030

Bisse du Torrent-Neuf-049

Nous poursuivons la paroi est très vertigineuse, mais d’une beauté…La plus belle partie du bisse pour les amoureux de montagne se trouve après le passage des ponts.

Je rigole parce que l’on ne s’est pas fait le bisou avec le Loup avant de partir (nous le faisons toujours d’habitude). Je lui dis : tu espérais me perdre, hein ! Et tu as été déçu parce que les protections sont très hautes ! Et lui : Oh non ! Alors ça, je me faisais aucune illusion !

Certains endroits doivent être passés rapidement et avec précaution pour éviter les chutes de pierres que pourraient provoquer les chamois. Par la suite il y a parfois de petits auvents de protection.

Bisse du Torrent-Neuf-017

Petite reconstitution du passage de bisse à l’ancienne. Fallait avoir l’estomac solide !

Bisse du Torrent-Neuf-043

Bisse du Torrent-Neuf-054

Petite chapelle, avec son vitrail, sa cloche….qui résonnera tout le temps, copieusement actionnée par les « blaireaux »….

Bisse du Torrent-Neuf-084

Un passage de tunnel.

Bisse du Torrent-Neuf-067

3ème pont, le plus long, tout à fait à l’aise !

Bisse du Torrent-Neuf-078

Celui-ci est protégé par un immense grillage métallique, afin que des pierres ne puissent l’abîmer. On peut en voir les impacts.

Bisse du Torrent-Neuf-094

Et finalement nous arrivons au deuxième bistrot, très joli, très bien aménagé, puis retour.

Nous regarderons les plaques remerciant les généreux donateurs de la région qui ont aidé à la reconstruction du bisse.

Nous sommes de nouveau à notre point de départ, cette fois devant une bière du bisse et une assiette de saucisson sec (pas très sec) et de rebibes de fromage.

Bisse du Torrent-Neuf-109

Bisse du Torrent-Neuf-111

12 thoughts on “Bisse du Torrent-Neuf de Savièse

  1. Ah et bien voilà pourquoi tu ne réponds pas aux SMS…tu prends pas ton mobile qu tu marches….!!!!bon sur de telles passerelles..pas très utile. Bon week end!

    • Ma BB, Je viens de trouver ton message… Je ne suis toujours pas très accro au portable et j’oublie toujours de le prendre quand on marche….. 🙁

  2. Dis moi, je cherche depuis tout à l’heure la définition de bistrot pour cette fameuse porte en fer forgée. Impossible de trouver, sais-tu si cela s’appelle autrement aussi ?
    Quelles superbes balades, j’admire votre sportivité.

    • Hum ! Je crois que je décris mal ce que je fais. Il y a d’abord un bistrot : le refuge des Vouasseurs.
      La grille en fer forgé, c’est vraiment une porte qui peut interdire l’accès au bisse en cas de danger.
      Merci pour la sportivité 🙂 Mais tu sais, des fois faut vraiment que je me donne des coups de pied aux fesses !

  3. La photo prise « au sol » de la passerelle métallique est impressionnante. J’en connais qui doivent se sentir mal rien qu’à la regarder 😉
    Sympa d’avoir laissé (ou reconstitué) la vieille passerelle en bois. Elles devaient souffrir, avec les chutes de pierres…

    • @dieudeschats : Heu, la toute première fois que je suis passée sur la passerelle… je ne crânais pas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *