Chanel

Coucou !!…. Dans 5 jours j’aurai 18 ans !
Qu’est-ce que je vieillis…..
Suis plus très habile pour courir, sauter et grimper partout. Même sur leur lit, je dois maintenant demander de l’aide. Je ne souffre pas, mais suis très fatiguée, le matin je vais mieux….
Comme je dois boire beaucoup, ils m’ont aguillés des bols d’eau un peu partout : à côté du lit, du canapé, etc…

Si je me déshydrate trop, ma Docteure leur a fourni une petite perfusion. Alors ça c’est l’idée du siècle !!! Non contents de me faire ingurgiter tous les jours des médocs par la gueule, maintenant ils m’enfilent de l’eau dans le cou !!! Ca me fait une poche d’eau comme les chameaux.
Premier essai : non transformé ! J’ai bougé et miaulé salement, ils ont eu la trouille,  l’aiguille est ressortie, ça a giclé partout. J’ai bien rigolé !
Deuxième essai : transformé !
Pour les punir je leur ai fait la gueule et je n’ai plus ronronné pendant 4 jours. Y z’en étaient malades. Pour se faire pardonner, j’ai pu regarder tout ce que je voulais à la TV : « Les 101 Souris » et « Les 7 musaraignes »….. 🙂

J’ai aussi changé de régime, on m’a rajouté de la pâtée ultra protéinée : délicieux !
Je deviens très difficile avec mon alimentation. Pauvres Papa et Maman, je les fais tourner en bourrique.
Un coup j’aime les sachets au poulet « sénior » de la Migros, ils en font des stocks, puis : j’aime plus…Alors ils en cherchent d’autres…Et on recommence…De toute façon je ne mange plus grand-chose…
Moi qu’on appelait autrefois « Grosse Boulette » (si, si je t’ai entendue me le dire, Vaé !), je suis devenue toute maigre….

Le canapé aussi est devenu une aventure. Je n’arrive plus à y grimper. Alors je pose dessus mes deux pattes avant, ceci fait, j’en agite une et Maman me prend délicatement et me dépose sur mes couvertures. Sinon Papa m’a installé une marche-sac de montagne intermédiaire dont je veux bien me servir :

La seule chose qui me fasse encore très plaisir c’est de sortir choisir mes herbes devant le chalet, et de regarder les oiseaux et écureuils qui viennent se régaler des graines mises à leur disposition. Sinon, je dors. Largement mes 18 heures par jour….

Chanel

Rencontres….

Je suis depuis de nombreuses années le blog du Dr CaSo, installée en Alberta. Elle me fait rire, parfois pleurer, réfléchir, me dépayse et ça me fait un bien fou. Elle fait partie de mes petits bonheurs.

Elle était de passage en Suisse et a trouvé le temps de nous concocter une petite rencontre à Lausanne.

J’avais un peu les « flopettes » sachant que certains blogueurs se connaissaient déjà et ne souhaitais pas franchement me retrouver dans la place de « l’Idiote du Village ».

En arrivant au Milan, petit moment de solitude, un serveur me demande si j’ai réservé.

          Hum ! Oui, Quelqu’un l’a fait.

          A quel nom ?

          Heu……Dr CaSo ?

          Personne de ce nom-là. Il n’y a pas de médecin, voyez vous-même. Une 
           table de combien ?

          Heu…..je sais pas……

L’affaire était mal embouchée. Finalement une charmante serveuse est venue à mon secours en disant de manière péremptoire que c’était au premier étage. Et c’était juste, j’ai reconnu les cheveux des photos du blog !

Nous avons passé un moment, trop court, mais très chaleureux avec Béo, Valvita, Valérie de Haute-Savoie, Olivier d’Evian et Hervé.

Ensuite le restaurant a dû faire sa sieste et nous a gentiment mis dehors. Dr CaSo retrouvait son frère, alors ayant encore envie de partager, nous avons poursuivis par une bière aux « Gosses du Québec ».
Merci Dr CaSo pour cette belle initiative et j’espère tous vous revoir !

Plaque à gâteau en otage

Nos voisins sont extraordinaires, d’un humour dont je raffole.
Lors de mon atelier-pizza et mousse aux framboises, nous avions prêté une plaque à gâteau.
Le lendemain j’ai trouvé sur ma porte ce mot :
« Nous avons votre plaque à gâteau que nous retenons contre son gré.
Si vous souhaitez la revoir entière passez chez vos voisins vers 17:30.
A minuit nous commencerons à vous la débiter morceau par morceau….
Signé anonymement : votre voisine de palier 😉 »

C’est moi qui l’ai faite !!!

Je vais en épater plus d’une ! N’est-ce pas Béatrice ?
Dès que je mets les pieds dans une cuisine, je pose toujours la même question :
         Est-ce que je peux être d’une quelconque inutilité ?
Montrant par là mes hautes qualifications dans un tel lieu.
On finit toujours pas me déposer sur une chaise en m’imposant de ne plus en bouger, ce qui me convient fort bien !
Ceux qui me connaissent bien ont l’habitude et ne tentent aucun changement.
Nos voisins, Sandra et Geaiff, sont plus téméraires et se sont mis en tête de m’apprendre à cuisiner des choses simples, rapides et délicieuses. Ils en avaient peut-être aussi assez de notre unique  repas refait à chacun de leur passage 😉 , où de mettre Maman à contribution, quand nous avions la hardiesse de les inviter à dîner. Franchement je ne pouvais qu’approuver une telle audace.
Sandra est donc venue sonner à notre porte pour me faire participer à son atelier : pizza-maison, mousse aux framboises, un dimanche après-midi pour moi toute seule.
J’ai adoré et rapidement mis en pratique ce que j’avais appris, au grand soulagement de la famille venue passer quelques jours à St-Luc !
Et pour mon dernier week-end de vacances, j’ai entrepris de faire la tresse dominicale.
J’étais toute époulaillée dans ma cuisine à préparer ma pâte, la mettre en forme, puis au four (un demi-four avec seulement la chaleur tournante, ce qui m’a causé bien du tracas)…

Et voilà le résultat. C’est moi qui l’ai faite !!!

Petit déjeuner du dimanche matin :

Note : Hum ! Un peu étouffe-chrétiens ! C’est la faute du four ! Et pas assez de sel, c’est la faute du Chaton…

Chaises Adirondack

Nous pensions refaire une via ferrata pour mon dernier jour de vacances.

Dommage ! Nous devons changer nos plans,  le brouillard nous entoure et il a neigé cette nuit….

Pour donner une note un peu plus printanière à mon post, je vous montre nos dernières acquisitions.

Depuis le temps que j’en ai envie. Nous en avions vu beaucoup au Canada mais malheureusement jamais en Europe ou alors à des prix qui font frémir.

Je les rêvais en bois, puis dans le Elle-Québec à Montréal j’avais vu qu’elles existaient également en plastique. Bref, j’étais prête à les faire venir par avion.
Et stupeur, un magasin de chez nous les met enfin sur le marché…

Donc oui, nous en avons 6 : rose, anis et turquoise. Je les adore, elles donnent beaucoup de gaîté à la terrasse et beaucoup de confort pour les petits cafés ou les apéros !

D’accord, c’est les « Canada Dry » des vraies, on sait, on est pas dupes 😉
Mes chaussures sont pas mal non plus !)

Premier p’tit coup d’adrénaline !

Le temps étant toujours annoncé mauvais, nous nous décidons souvent tard pour aller skier. Quand nous sommes prêts, enfin, il commence à faire jour-blanc…

J’avais émis l’idée de faire la Via Ferrata  de Nax comme exercice, pour se remettre en jambe…Evidemment le Loup a sauté sur l’occasion !





La route de Pinsec-Vercorin est fermée pour travaux. Nous nous baladons joyeusement pour atteindre Nax.

Nous y sommes. On ne peut pas dire que l’on saute dans nos baudriers. 



Sont tout emmêlés. Le bronx pour arriver à se mettre dedans. D’autant que ceux que nous utilisons habituellement sont restés à Genève. Pourquoi ? Mystère….

Le temps est très couvert, il ne fait pas chaud, il n’y a personne : le rêve.

J’ai un petit peu la trouille, je n’ai plus l’habitude de l’altitude et ai peur d’avoir très fort la sensation du vide. Petit dérangement intestinal en atteste !

Et nous nous lançons.



C’est cool. La longe que le Loup m’a donnée est plus pratique que la mienne, je sens que je vais me l’approprier.

Nous montons, les enchaînements se passent bien.

Petit passage avec un léger dévers. Douloureux pour mes bras, mais je me positionne mieux et surtout je ne m’attarde pas. Ce qui est fait n’est plus à faire…. Là je me dis que quoi qu’il arrive, je continue. Je n’ai aucune envie de refaire à l’envers ce que je viens de passer.

La vue est magnifique sur toute la vallée du Rhône.

Petit pont de singe. J’ai adoré, j’ai de l’équilibre.






Nous ne verrons aucun animal, excepté un rapace qui viendra jeter un œil et s’en ira.


Nous poursuivons…




Deuxième pont de singe, mais ils sont vraiment courts, pas le temps d’avoir peur.






Le sommet. J’ai chaud, le soleil a laissé filtrer quelques rayons,, et j’ai une soif énorme.

Retour par un petit sentier qui nous ramène vers Chloro. Trop bien.

Chanel

Voilà ! Nous avons passé Pâques. Je me sens assez bien, quoique très fatiguée. 

Maintenant mon régime a changé, on me donne de la pâtée très protéinée et j’adore ça. Pour le reste je deviens difficile sur mon alimentation. Pauvres Papa et Maman, je les fais tourner en bourrique. Un coup j’aime les sachets « sénior » de la Migros, ils en font des stocks, puis : j’aime plus…Alors ils en cherchent d’autres…Et on recommence… 

Je ne fais pas exprès. Je me sens toute chose. Je n’arrive plus à courir comme avant, ni à sauter et grimper sur tout. Même sur leur lit, je dois maintenant demander de l’aide. Comme je dois boire beaucoup, ils sont devenus ingénieux et m’ont aguillés des bols d’eau, acratopège s’il vous plaît, un peu partout : à côté du lit, du canapé, etc…