Whistler – 1er août 2012

Bonne fête aux Suisses !

Nous avons dormi tard, jusqu’à 9h30. Un record. Le Loup est ravi. C’est ça de moins à Whistler.
Il mange des Kellogg’s, moi je m’en tiens à 2 verres d’eau gazeuse. Sans café nous avons tout de même quelques difficultés à avoir les yeux en face des trous.
Sommes accueillis par un énorme inukshuk.
Trouvons le Visitor Centre, le Loup commence déjà à montrer les dents. Ca promet !
Des parkings gratuits d’un jour sont situés en bordure du village. Très cool.
Whistler :
Un café et cappuccino sont pris dans un self qui ne plaira pas du tout à mon Loup et ne s’en cachera pas du tout.
Un arrêt chez North Face n’arrange pas les choses. Si on nous a toujours compris partout, surtout le Loup qui parle très bien l’anglais. Là y a plus de réseau ! La fille nous fait répéter plusieurs fois. Enervée, je finis par lui dire qu’elle peut me répondre en français. Mais elle ne le sait pas, alors que les Canadiens sont tenus de parler leurs deux langues nationales. Bien lancée je l’informe que même à Chamonix on parle toutes les langues, des vendeurs de tous pays sont engagés pour cela (japonais, russes) ! Nous finissons par tomber sur une fille qui parle un peu notre langue et la bonne humeur  revient.
Le Loup a été très courageux, il a supporté toutes mes allées et venues dans les boutiques, nettement plus longues chez Gap et Roots….
Avons mangé chaud d’un fish & chips pour changer, parce que ce soir nous allons forcément pique-niquer froid !
Whistler est un gros village de haute montagne à 668 mètres d’altitude (c’est une bonne question-colle à poser dans les Visitor Centres ! On voit leurs yeux devenir soucieux et ils se précipitent sur leur manuel). D’habitude on leur demande plutôt où on prend le télécabine « peak to peak ».
C’est vrai ils ont un truc marrant : un télécabine qui va d’un sommet à l’autre. Le temps est couvert et c’est cher, nous n’irons pas.
Le village est bien conçu, c’est un peu le Courchevel français, mais il n’est pas défiguré par des immeubles. Les restes de village olympique sont plutôt jolis. Les aménagements extérieurs sont beaux, les routes larges et bien fleuries.

Bref, moi j’ai aimé et suis contente d’avoir vu une station de ski canadienne. J’aimerai bien skier là-bas une fois, pour le fun. C’est le plus grand  domaine du Canada, le plus cher aussi. En revanche, ce qui ne nous plaît pas du tout, c’est qu’ils pratiquent beaucoup le ski héliporté. Alors là, l’écologie…..

Ce soir nous sommes dans un joli campground avec services en dessous de Squamish, où les déchets doivent être soigneusement mis dans les poubelles ad hoc et bien refermées, car un ours a pris l’habitude de venir faire son marché.
Pour le souper : fromage bleu danois épais, avec du pain, salade de maïs et pour le dessert : Corn Flakes. Enjoy your meal !
Une douche et à demain, bisoux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *